Hector Ghilini – Cent ans après (1936)

0

« Cent ans après », d’Hector Ghilini, est paru dans Le Petit Parisien du 13 août 1936.

Hector Ghilini sera bientôt réédité chez Bibliogs… A suivre…

Illustrations :

Sennep, « Il faudrait trouver un carburant de remplacement », in Candide du 25 septembre 1940.

Jean Effel, « La fonction crée l’organe », in Vendredi du 6 mai 1938.

Cent ans après

Dans le premier numéro de la Presse, daté du 1er juillet 1836. Émile de Girardin ouvrit une rubrique consacrée aux abus. Et, sans attendre, il signalait le cas d’un professeur de théologie — il y en avait encore dans les collèges d’État — qui continuait à toucher son traitement d’activité quoique à la retraite depuis plusieurs années : imprudence et impudence !…

Cette offensive, dirigée par un polémiste aussi décidé, jeta le désarroi dans le camp des profiteurs et des cumulards de l’époque : leur situation apparut critique, sinon désespérée.

Mais voyez comme l’homme est versatile : la rubrique des abus n’était qu’un tonneau de poudre mouillée : il ne sauta point. Bien mieux : ce fut la première rubrique qui disparut dans la Presse. Ne cherchons pas pourquoi. Un fait demeure : le chasseur fut chassé de sa chasse.

Cent ans plus tard, en juillet 1935, de hauts personnages partirent en mission extraordinaire, d’ordre du gouvernement. Il s’agissait d’organiser un grande battue nationale pour dénicher et dénoncer dans tout le pays les cumule et abus — ou zabus — pouvant exister dans les différentes administrations de l’État, des départements et des communes.

Un immense espoir se leva. Cette campagne s’annonçait sous les plus heureux auspices et le Trésor en attendait de substantielles et salvatrices économies. On attendit l’annonce du premier tableau de chasse… Un an passa… Mais nul n’a plus entendu parler de ces vaillants chasseurs d’abus. Que sont-ils devenus ? Rentrés bredouilles ?… On l’ignore. Un même sort mystérieux, à cent ans de distance, les a frappés…

Un fakir de mes amis m’a prédit que dans cent ans, en 2036, une commission sera nommée pour s’inquiéter du sort des chasseurs d’abus et que, probablement, un petit siècle plus tard, un rapport serait établi…

Mais j’ai l’impression qu’il plaisantait…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here