Interview et concours ! La vie comme une course de chars à voile, Dominique Douay

0
La vie comme une course de chars à voile, Dominique Douay.

Concours à l’ADANAP, Fun & Games ! (Terminé) & Interview de Dominique Douay

 

« Le Salon du livre, le Salon du livre… eh bien non, les amateurs de nids à poussière ne vont pas au Salon du livre à Paris, les livres sont dans leur salon ! »

À partir de demain, 25 mars 2015, et durant trois jours, nos lecteurs préférés — vous — pourront jouer à un concours en trois questions sur nos trois murs Facebook et notre blog, récompensé par un livre de choix puisqu’il s’agit de…

La vie comme une course de chars à voile
par Dominique Douay
Collection Hélios, les Indés de l’imaginaire

Trois exemplaires sont à remporter : trois gagnants. Encore mieux, leur auteur a bien voulu se prêter au jeu pour améliorer largement l’intérêt ludique du concours, nous le remercions chaleureusement de sa participation. Suivez-nous quelques jours pour gagner, pour jouer, et mieux encore, pour découvrir quelques facettes de Dominique Douay qui a lui aussi répondu à nos questions.
Les modalités de notre jeu de piste seront données tous les jours sur Facebook et reprises sur cette page, les réponses sont à donner sur Facebook sur la page Hélios.

« Si tu ne vas pas au Salon du livre, le livre viendra dans ton salon ! »

 

Règles, déroulement et récompenses…

 

Note importante ! Il s’agit d’un concours sans prétention, nous l’organisons pour le fun, vous jouez pour vous amuser et pour découvrir un roman et son auteur qu’ici, à l’ADANAP, nous apprécions beaucoup.

Règles simplesChaque jour, une question, une réponse à donner. Trois jours et trois questions, trois exemplaires de La vie comme une course de chars à voile, répondez à chacune pour augmenter vos chances de remporter un exemplaire du roman mis en jeu. Les trois joueurs ayant donné le maximum de bonnes réponses remporteront un lot. En cas d’ex æquo, les récompenses seront attribuées aux plus rapides à avoir répondu exactement.
Déroulement : un jeu de piste sur Facebook. La question du jour sera affichée, dans une annonce ouverte au public, sur l’un ou l’autre des trois murs des Amateurs des Nids à Poussière, Fabrice Mundzik, Samuel Minne et Christine Luce.
Les questions seront posées successivement les 25, 26 et 27 mars et les joueurs auront jusqu’au 28 mars pour répondre à chacune. Les résultats seront donnés le 29 mars, les lots expédiés par la Collection Hélios dès que les gagnants auront donné leur adresse (par mail privé à l’un des organisateurs).
Chaque jour, cette page exposera la question posée aux joueurs, et pour améliorer largement le jeu, découvrira une question posée à Dominique Douay et la réponse qu’il a donnée. L’occasion ludique de connaître (un tout petit peu) mieux un écrivain sensible et généreux… et doué (sic et facile) de cet humour qu’on aime tant à l’ADANAP.
Récompenses splendides ! La Collection Hélios, des Indés de l’imaginaire, dote le concours de trois exemplaires de La vie comme une course de chars à voile, par Dominique Douay, signés par l’auteur, qu’elle se charge d’expédier. Le roman est une publication de ce mois de mars 2015.

Simple pour jouer, répondez à la question du jour. Pour augmenter vos chances de gagner, répondez à celle de demain !

 

Premier jour, première question

La question affective posée à Dominique Douay

– ADANAP : Les titres sont les premiers marqueurs des romans, la plupart des tiens ont ta griffe de fabrique : le temps évident, mais aussi un aspect ludique dans la création : échiquier, chars à voile, théâtre, solutions, et même le principe de l’œuf, comme des jeux d’un rubik’s cube truqué. Les as-tu choisis ? Et parmi tes romans, as-tu une préférence pour l’un de ces titres, comme un prénom dont on ne se lasse pas ?

– Dominique Douay : Ah oui, alors, j’assume la paternité pleine et entière de tous mes titres, et vu que j’en suis le père, je les aime comme des fils. Il n’y a que le dernier titre qui n’est pas passé, mais je m’en doutais un peu. Le titre provisoire de mon roman en chantier était « Lire, disent-ils » – et comme je le prévoyais, mon vénéré éditeur l’a refusé, et pas que pour sa saveur durassienne… Très sincèrement, je me dis qu’il n’a pas eu tout à fait tort. Mon titre préféré ? Deux ex aequo, La Vie comme une course de chars à voile et Le Monde est un théâtre.

1) Question aux lecteurs-joueurs :
– La collection Hélios des Indés de l’Imaginaire a publié deux autres romans de Dominique Douay. Leurs titres ont en commun le temps. Quels sont ces titres ?

 

Deuxième jour, deuxième question

La question intello posée à Dominique Douay

– ADANAP : Tes personnages ont bien des difficultés à conduire leur destin. D’ailleurs, ils sont convaincus rapidement de ne pas le maîtriser une seconde, ou ils se leurrent un moment avant de le découvrir. Et pourtant, aucun, pour le meilleur et pour le pire, n’hésite à s’accrocher au volant pour l’influencer à petites ou grandes secousses, et en garder la responsabilité. Est-ce une conviction de leur auteur qu’il ne faut jamais lâcher ce maigre libre arbitre quoique les événements s’y opposent sans pitié ?

– Dominique Douay : Tu supprimes le mode interrogatif et tu as la meilleure réponse qui soit. Qu’ajouter de plus, en effet ? Oui, compte tenu de la complexité de notre monde, je suis persuadé que nous ne pouvons influer qu’à la marge sur son évolution (et ceci dit sans paranoïa inutile). Considérons le XXe siècle : quels hommes ont modifié le monde ? Hitler, Gandhi, Martin Luther King (ce sont les trois noms qui me viennent spontanément à l’esprit). Qu’en reste-t-il ? Peu de choses. Heureusement pour ce qui concerne Hitler. Mais trop peu de choses quand on pense aux espoirs qu’avaient fait naître les deux autres. En fait, mes personnages, tout faibles et velléitaires soient-ils, arrivent à infléchir le cours des choses…

2) Question aux lecteurs-joueurs :
– Quels sont les noms des héros des deux premiers romans parus dans la Collection Hélios ?
(indice, les chroniques de l’ADANAP vous aideront volontiers)

Troisième jour, dernière question

La question absurde posée à Dominique Douay

– ADANAP : La collection Hélios a pris pour slogan « Toutes les couleurs de l’imaginaire ». Quelle est ta couleur préférée ?

– Dominique Douay : … Vous le saurez dimanche quand vous aurez répondu à la dernière question !

3) Question aux lecteurs-joueurs :
– Quelle est la couleur préférée de Dominique Douay ?
(© Monty Python Sacré Graal pour la question. La bonne couleur, ou la meilleure approximative, parce que nous sommes bons. Si vous ne savez pas, le ravin ! Vous auriez dû vous douter qu’un jeu-concours avec Dominique Douay réserverait un obstacle sur le parcours. À vous de tenir la route !…)

 

Qui a gagné La vie comme une course de chars à voile, par Dominique Douay ?

 

La réponse à la question absurde posée à Dominique Douay

– ADANAP : La collection Hélios a pris pour slogan « Toutes les couleurs de l’imaginaire ». Quelle est ta couleur préférée ?

– Dominique Douay : Euh… J’ai un faible pour le fuchsia, un faux rose à qui il ne faut que très peu de choses pour tourner au flashy. C’est probablement pour ça que j’ai un faible pour la couverture de Car les temps changent.

Un choix imprévu qui dérouta les joueurs. La nuance approchante a été retenue pour départager les concurrents… Orange ou rouge. Les trois premiers sont : Jean-Luc Boutel, Chpokator Yannick Tib et Aline Camille. Bravo aux gagnants, ils recevront leur livre tout prochainement à condition de bien vouloir nous transmettre en mail privé leur adresse. Sachez qu’il est signé et pas seulement d’un paraphe.

Merci à tous de nous avoir suivis dans ce jeu-concours.
Et merci à Dominique Douay pour avoir écrit le livre et de sa compagnie pour le fun.
… et merci aussi à la collection Hélios qui se charge de la dotation et de l’expédition.
Fin des remerciements.

Voir les chroniques suivantes :  Car les temps changent, L’impasse-temps, La fenêtre de Diane et Brume de cendres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here