M. de Blanche – L’Automate (1864)

0

« L’Automate », de M. de Blanche, est extrait de Fables nouvelles et contes en vers, Victor Sarlit, libraire-éditeur, 1864.

L’Automate

Un Automate parlait :

Ce fait commun plus n’étonne.

Sa voix ferme articulait,

Non pas un son monotone ;

Il disait : seul j’ai raison.

Il répétait cette phrase

Avec morgue, avec emphase.

Maint Rhéteur la paraphrase,

Sur l’un et sur l’autre ton.

La Raison, voilà ma règle :

Sur cette Raison je règle

L’univers à ma façon.

Pourquoi notre Vaucanson

Fit-il à son Automate

Répéter ce sot jargon,

En ce temps fort de saison ?

Je l’ignore, je relate

Le fait tel qu’il m’est connu.

Or un bon fermier venu

Pour voir l’homme mécanique,

Prenant un air ironique,

Pour rabattre son caquet,

Lui dit bien franc et bien net,

Chef des Parleurs automates,

C’est à tort que tu te flattes ;

                          Ta raison

                       N’est que du son.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here